Rentrée scolaire : Et si la drogue disparaissait de nos écoles?

Accueil/story/Rentrée scolaire : Et si la drogue disparaissait de nos écoles?

Rentrée scolaire : Et si la drogue disparaissait de nos écoles?

Rentrée scolaire : Et si la drogue disparaissait de nos écoles?

« Fantasme et réalité, le mot ‘’drogues’’ attire et fait peur. Il représente à la fois, pour nos sociétés modernes, l’incarnation du mal absolu et l’espoir illusoire de vivre mieux ou moins mal.
Tour à tour remèdes ou/et poisons, les drogues touchent à ce que les hommes ont de plus intime, leurs fragilités et leurs désirs secrets. C’est ce double visage, celui qui guérit et celui qui détruit, qui rend cette question tellement complexe qu’elle brûle les doigts de tous ceux qui, dans les sociétés développées, tentent d’élaborer des réponses rationnelles ». Nicole Maestracci a bien raison quant elle le dit, mais ne nous y méprenons guerre.

La drogue est exclusivement néfaste pour les adolescents et les jeunes scolarisés ou non. Les jeunes scolarisés qui se laisse séduire par ce « truc » arrivent à se convaincre que l’éducation n’est pas aussi importante qu’elle parait, et finissent par lâcher prise sur celle-ci. Ceux qui non pas la chance d’avoir des Parents disposés et ou dotés du nécessaire pour leurs faire connaitre plus longtemps l’école, se trouve cloitrés dans l’étau de la société strictement rude et économiquement exigeante dans laquelle nous sommes pris en otage.

Une chose est certaine, il n’y a pas de maladie causée par l’absence de drogues dans l’organisme. La drogue ne rend personne plus intelligent s’il n’a lui-même pris la peine de cultiver son cerveau à cet effet. C’est pourquoi, nous restons persuadé qu’une année scolaire sans drogue est possible.
Le train de l’année scolaire est inéluctablement en marche depuis le 02 septembre 2019 ; il faut impérativement garder toute sa lucidité pour arriver à bon port. Si nous perdons nôtre lucidité pendant que le train avale les kilomètres de rails, il n’est pas exclu que nous nous retrouvons encore perdant exclusif dans un accident de « train » comme à Eséka ; dans une attaque à l’arme blanche comme à Déido et la liste est longue. Lukot !
Excellente année scolaire à tous !

Par |2019-09-10T16:01:20+02:0010 septembre 2019|story|Commentaires fermés sur Rentrée scolaire : Et si la drogue disparaissait de nos écoles?

À propos de l'auteur :

Go to Top